« Tu ne croiseras pas des bandits de grand chemin tous les jours, mais tu feras des rencontres bien plus difficiles à affronter : toi, et toutes tes contradictions. »

Pourquoi rentrer plus tôt ? Pourquoi attendre six mois avant d’oser reprendre la route ? Pourquoi me contredire sans cesse quand je parle de mes voyages ? Un coup c’était fantastique et l’autre on me retrouve en panique.  Pourquoi être surexcitée à l’idée de repartir, et en même temps tellement anxieuse ?


Je n'ai même pas tellement peur de ça :

camping norvège

Je n’ai pas peur d’avoir faim/froid, de me perdre, de dormir dehors. Je n’ai pas peur de « gâcher mon avenir », de louper des évènements de la vie de mes proches, de la solitude. Je n’ai vraiment pas peur de tous ces faits divers, ni des hypothétiques mauvaises rencontres que je pourrais faire.

Mais j’ai peur de cette brutalité. La vie nomade et ses contradictions, ses incompréhensions, ses chocs. Les introspections sur ma vie, et les nouvelles facettes que je me découvrirai. Les injustices tellement dures, qui me bousculeront jusqu’à mon âme d’enfant et ses « pourquoi ».

 

Et pourtant, on y retourne, on en redemande. On en a besoin, on ne peut plus vivre sans. Cette violence, on l’aime autant qu’on la déteste.

 

Ces violences nomades que je n’ai jamais su nommer, qui me font douter de mon projet et de moi-même depuis des mois. Ces mots que je n’ai jamais trouvés, que j’ai découverts de la plume d’une autre voyageuse, Astrid. Un article dur à lire mais nécessaire, qui, je l’espère, vous parlera autant qu’à moi.

Violences nomades – l’article à lire absolument

Inspirations et réflexions, Parlons voyage |

Un commentaire

  • Annajo Janisz
    Reply

    Wahou. Non seulement ton « intro d’article » nous plonge d’office dans le bain mais Astrid a ce don rare de retranscrire les hauteurs tout comme les abysses dans lesquelles s’embarque un voyageur au long cours. Merci de m’avoir orientée vers cette perle. Merci à tes mots de nous avoir doucement embarqués dans ces violences nomades auquel tout voyageur, même s’il ne l’avoue pas, doit faire face à un moment de son voyage.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge