Les îles Lofoten

Je viens de passer quatre jours dans les îles Lofoten, sur l’île de Moskenesøy plus précisément, la plus belle j’en suis convaincue. J’ai vu des paysages de ceux qui te font arrêter de respirer : de la roche comme si c’était l’apocalypse, des plages aux eaux transparentes avec une orque qui passe sous toi, oui une orque. J’ai bu du thé avec un Anglais, mangé des frites avec un Belge qui se prenait pour un renne et passé une soirée avec un drôle de Français en kilt qui ressemble à un Viking. J’ai appris à dire « va en enfer bite de cheval » en norvégien (ils sont balèzes pour les insultes improbables), j’ai aussi appris à dire « je m’appelle Sarah » pour compenser.

 

J’ai surtout traversé une montagne pour rejoindre la plage de Kvalvika ce qui restera de tout ce voyage l’un des souvenirs les plus marquants. On m’a dit qu’il existait une cabane que deux gars avaient construite sous un rocher, dans laquelle ils avaient passé plusieurs mois. Évidemment le jour suivant j’ai dû aller voir ça. Et puis il était 23 heures, toujours pas de trace de la cabane, j’ai pensé qu’on s’était encore moqué de ma crédulité. J’ai cherché une pierre derrière laquelle m’installer pour me couper du vent et tenter de survivre à une nuit qui s’annonçait pourrie, et j’ai fini par la trouver !

 

Une « cabane », c’est un petit mot ! Ils ont fabriqué une petite maison en bois faîte uniquement de matériaux trouvés sur la plage, installé une cheminée, deux couchettes, une place pour faire la cuisine, des fenêtres avec des vitres de lave-linge, des toilettes à une cinquantaine de mètres… Tout est resté intact depuis quatre ans et les voyageurs qui y sont passés ont chacun laissé un peu de matériel pour les prochains. Il y a un réchaud avec du gaz, du thé, du riz, des haricots et pleins d’autres bonnes choses ! Tout est utilisable gratuitement avec pour seules consignes de respecter les lieux et d’apprécier le silence. Le rêve. Les îles Lofoten quoi.

 

J’ai passé la soirée ensevelie dans mon sac de couchage sur le rocher qui me servait de toit à explorer par un petit trou le soleil de minuit. Je ne remercierai jamais assez ces deux parfaits inconnus qui m’ont permis de réaliser mon rêve d’enfant de vivre dans une cabane, celui de voyageuse de dormir au chaud avec une bouillotte à mes pieds et celui d’adulte de trouver des actes d’aventure, de générosité et surtout d’amour comme celui-ci.

 

Les îles Lofoten est l’un des plus beaux endroits que je n’ai jamais visité, elles sont l’une des 10 raisons d’aller en Norvège.

Ce n’est pas évident de voyager sans tente dans les îles Lofoten, voire dangereux. J’ai préféré préserver ces souvenirs incroyables et m’en aller à la prochaine ville avant qu’il m’arrive de nouvelles grosses galères. J’ai voyagé toute la nuit, je n’ai pas dormi depuis bientôt 35 heures et devinez quoi… Je suis arrivée il y a une heure à Tromso, à 536 km du Cap Nord !

îles Lofoten : quatre jours dans un rêve

Les vidéos |

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge